Conseil d’école n°2 — 2015-2016

Mardi 8 mars 2016

  • Enseignants : Mmes BRENGARTH, GRIVEL, DREYFURST, BELLOM, RECH et M. MOREAU
    Excusés : Mmes DIETRICH et COHEN ; M. GERWIG ; Mme QUARTIER ; Mme REBANI
  • Parents délégués titulaires : Mmes MORLET, AGIS, PARIS, VENTE ; MM. KLEIN et MARIE
  • Parents délégués suppléants : Mmes ARTH, CELLIER et FELIX (Présidente de l’APASE) Excusés : Mmes GOGEL, M. VAGOST ; Mme REGENT ; M. LAUNAY
  • Représentants de la commune : Mme STEIBLE
    Excusé : M. VALENTIN
  • M. le Maire : Excusé
  • M. l’Inspecteur de Strasbourg 6 : M. GLEITZ
  • Mme GASS, CPD art et culture, chargée de mission patrimoine
  • Mme KEISER-WEBER : psychologue scolaire du secteur

Début de séance : 18h45

Mot de bienvenue – tour de table

Préambule

Bref point sur les absences pour raisons médicales des enseignants ces derniers jours. L’école doit faire face à une double difficulté : le non remplacement des absents, par le manque de mise à disposition de remplaçants, ainsi que la répartition des élèves des collègues absents dans les classes restantes (77 élèves sur 4 classes certains jours).
Malgré ces contraintes, la sortie prévue le jeudi 10 mars (spectacle Wheepers Circus) sera maintenue ; la solution n’est pas connue à ce jour, mais un enseignant de l’école sera mis à disposition pour accompagner les enfants, pour ne pas pénaliser la classe.

Rappel des points à l’ordre du jour

1. Approbation du compte-rendu du 1er conseil d’école 2015/2016

Le compte rendu est approuvé à l’unanimité.

2. Sécurité

Renforcement de la sécurité suite aux attentats du mois de novembre 2015

L’instauration de l’état d’urgence suite aux attentas de novembre 2015 a entrainé un renforcement de la sécurité des écoles. Pour notre école, cela s’est traduit par :

  • Une vigilance accrue au moment des accueils et des sorties ;
  • La fermeture des portails dès 8h30 et 14h00 ;
  • Leur réouverture à 11h45 et 16h00 uniquement ;
  • Les portes de l’école sont maintenues fermées à clé pendant tout le temps 
scolaire ;
  • L’unique entrée se fait par le petit portail au 18 rue des Vosges après 
identification de la personne et du motif de visite ;
  • L’interdiction à toute personne étrangère à l’équipe éducative d’entrer dans la 
cour ou de la traverser pendant le temps scolaire, accueils et récréations 
comprises, sauf urgence santé ou rdv pris avec un enseignant ou la direction.

Cet ensemble de mesures très contraignantes, après un temps d’adaptation de la part de l’équipe et quelques frictions au niveau de certains parents, est globalement assez bien respecté par les parents.
Néanmoins, depuis le retour des congés de février, on note un laisser-aller de la part de certaines familles, alors que l’état d’urgence a été maintenu.
Les problèmes soulevés par ce renforcement de la sécurité :

  • L’équipe a dû prendre le relais du personnel communal pour l’ouverture et la fermeture des portails ;
  • La gestion des élèves en retard est alourdie par le fait qu’un certain nombre de familles avait pris l’habitude d’arriver avec quelques minutes de retard, profitant du battement d’un quart d’heure environ qui existait entre les sonneries et la fermeture effective des portails à clé, les concierges étant mobilisés par le service des chaines dans la rue de la maternelle. Si certains parents ont maintenant corrigé ce comportement, Mme Merkel, notre EVS et Mme Rech sont encore trop souvent sollicitées par des arrivées différées. Pour rappel, la mission de Mme Merkel le matin à 8h30 est de gérer les absences des élèves et non pas les retards. Elle est amenée à circuler dans l’établissement entre 8h30 et 8h45. Les coups de sonnette de la porte qui sont toutes transmises dans le bureau de direction et dans la salle de classe de Mme Rech, perturbent considérablement le travail des élèves et du professeur lorsqu’elles se répètent à faible intervalle.
  • Il faut signaler que le poste de travail habituel de Mme Merkel se trouve dans la salle de BCD/Informatique où il est impossible d’entendre la sonnette. Même problème au niveau de la salle des maîtres. Nous demandons l’installation d’un système à proximité de la salle de BCD/informatique, dans le hall d’entrée par exemple afin de remédier à ce problème très gênant. Mme STEIBLE va en faire la demande.
  • Précision sur le fait que la fouille des sacs des personnes accédant à l’établissement n’est pas faite, ni par les concierges, ni par le corps enseignant, qui refusent de se soumettre à cet exercice. Mme STEIBLE rappelle qu’il faut de toute façon une habilitation particulière pour procéder à ces fouilles.

Exercice Incendie

Un exercice incendie a eu lieu en novembre et s’est déroulé de manière assez satisfaisante dans l’ensemble. Les points à améliorer :

  • la présence d’un adulte en tête d’évacuation à chaque étage de bâtiment ;
  • l’évacuation des CP ;
  • le point noir : les portes pare-feu qui gênent la sortie et mobilisent un adulte ;


Exercice PPMS

Suite aux attentats, une fiche de protocole en cas d’intrusion a été rajoutée au PPMS. De manière générale l’école a adopté les principes suivants :

  • toutes les classes restent confinées dans leur salle si elles s’y trouvent au moment 
de l’évènement jusqu’à l’ordre éventuel d’évacuation donné soit par la direction 
ou par l’enseignant lui-même ;
  • La communication entre la cellule de crise (la direction) et les différents adultes 
présents se fait désormais par l’intermédiaire de SMS de préférence (plus 
discret), si possible, ou par l’intermédiaire de talkies-walkies si pas de réseau.

Un exercice PPMS avec confinement dans les classes et mise à l’abri des enfants (verrouillage des portes de classe, repli sous les tables, discrétion totale) a eu lieu le 11 janvier. Problèmes rencontrés lors de cet exercice :

  • Trop peu de talkies-walkies (3); il en faudrait un par classe ;
  • Matériel de confinement et de survie absent de la majorité des salles de classe. Il 
faudrait une malle par classe contenant : un talkie-walkie, une trousse de pharmacie, des réserves d’eau, des biscuits secs, un seau, des serpillères, un jeu de piles de rechange ; Mme STEIBLE rappelle que des kits existent, et propose de faire un point sur ces besoins ultérieurement avec Mme RECH

3. Vie et projets de l’école

Le projet d’école 2015-2018

Le nouveau projet d’école a été modifié à la demande de M. Gleitz, inspecteur de la circonscription. La nouvelle version vient d’être validée de sa part.

Le projet d’école doit également être validé par le conseil d’école et par la Direction Académique.
Voici les objectifs et les axes retenus :

  • Objectif n°1 : Améliorer les compétences en lecture (lire à voix haute de manière 
aisée, comprendre un texte écrit, former la culture littéraire des élèves) – cycles 2 
et 3
  • Objectif n°2 : Accéder aux valeurs citoyennes (établissement et régulation des 
règles de vie, avec le concours des enfants (et éventuellement d’un groupe de parents), et incluant nécessairement la notion de récompense et de sanction) et éco-responsables (« chasse » au gachis d’énergie, économie d’eau, réduction des déchets) – cycle 2
  • Objectif n°3 : Améliorer les compétences en Allemand (particulièrement à l’oral, mais aussi à l’écrit) – cycle 2

Ce projet est pérenne sur 3 ans et sera donc susceptible d’évoluer, et s’envisage en y associant la maternelle du centre et le collège du Ried.

Le projet est validé à l’unanimité.


Le projet « mur SNCF » de la rue des Vosges

Projet présenté par Mme GASS, conseillère pédagogique arts et culture, chargée de mission patrimoine à l’académie.

La ville de HOENHEIM souhaite utiliser le mur SNCF comme support pour de la création artistique. Il s’agit d’un projet d’activité pour l’été, qui concernerait les pôles culture, jeunesse et des affaires scolaires, en relation avec l’école du centre, et le centre socio culturel.

Mme GASS indique que le projet en est au stade du début de réflexion, avec la DRAC et l’école du centre, pour savoir comment ce mur pourrait être utilisé.

Un projet « d’art urbain » (« Street art ») serait envisagé pour y établir une grande fresque. Le travail se ferait avec l’intervention d’un artiste, choisi par la ville, la direction des affaires culturelles, et probablement l’école du centre, selon un cahier des charges bien précis.

Diffusion d’un power-point de présentation de ce qu’est « l’art urbain » (peintures murales, potager vertical, plantes grimpantes, images en mosaïque, etc).


Une réunion avec Mme GASS et des enseignants de l’école du centre a déjà été organisée pour discuter de ce projet artistique et culturel. Il en ressort un grand intérêt pour ce dernier, qui pourrait être un avenant au projet d’école, mais il y a une difficulté de mise en place immédiate, en sachant qu’il reste d’autres projets à finaliser au niveau de l’école. Il serait envisageable de commencer à y travailler au 3ème trimestre pour ce qui est du montage du projet avec une mise en œuvre sur 2016/2017.

Mme GASS rappelle les contraintes financières (financement de la DRAC : la demande doit être présentée dans l’année 2016).

Vie de l’école

Plusieurs projets ont déjà été menés, occasionnant des sorties, ou bien sont en cours, comme par exemple :

  • Le cycle patinage sur glace des CE1b et CE2b
  • Projet « Schilick on carnet », pour 3 classes (CE1 – CE2 – CM1) : découverte des 
livres des illustrateurs
  • La classe d’eau des CE1a et CE2a à la ferme Bussière
  • Un partenariat franco-allemand
  • Maths sans frontières junior

Les enseignants remercient une nouvelle fois les parents qui accompagnent aux différentes activités, qui sont une aide précieuse.

4. Questions des parents

Questions mairie

  • Hygiène aux toilettes : quelle solution pourrait être trouvée au problème de l’unique serviette aux toilettes ?
    > un « dérouloir à serviette » va être installé assez rapidement (2 supports 
par toilettes)
  • Cantine : réflexion sur la mise en place d’un groupe de travail entre l’école, les 
parents, et la mairie, pour définir un mode de fonctionnement (charte des règles de vie)
    > un travail va être mis en place pour que ce soit effectif pour la prochaine 
rentrée scolaire
  • Sécurité : circulation et stationnement rue des Vosges. Un marquage au sol a été 
fait, mais malgré tout, les règles de stationnement ne sont pas respectées. Serait- il envisageable d’organiser un moment de sensibilisation pour faire prendre conscience aux personnes du danger qu’elles représentent pour les enfants
    > la mairie estime qu’il y a effectivement urgence à la mise en place d’un 
projet de ce type, et s’associera à cette action
  • travaux du gymnase : l’APASE et l’école souhaitent être informés en amont des différentes actions liées aux travaux du gymnase : Mme STEIBLE s’engage à communiquer au mieux en ce sens

Questions école

  • fournitures scolaires : proposition de la part des délégués de parents d’élève de mettre en place des actions de gestion du matériel scolaire : financer par les parents ou éventuellement l’APASE une partie du matériel d’art plastique, d’uniformiser les listes de matériel entre les différents enseignants, de revoir la nécessité de faire acheter 1 dictionnaire en CM2 (sachant qu’un dictionnaire est offert par la mairie en fin d’année scolaire), de mettre en place une commande commune de matériel pour tous les enfants
    > dictionnaires : il faut effectivement trouver une manière d’optimiser – un inventaire sera fait pour pouvoir mutualiser entre les CE1-CE2 et les CM1-CM2
    > une réflexion est en cours pour proposer une liste de matériel la plus uniforme possible : une partie serait commandée par l’école (pour une moyenne de 25 euros environ), et l’autre partie, plus « personnelle », serait faite par les parents
Si cette liste est communiquée aux alentours du mois de mai, cela pourrait être mis en place pour la prochaine rentrée
    M. GLEITZ rappelle qu’une liste de référence est diffusée par le ministère chaque année pour permettre de diminuer les coûts. Cela a déjà été mis en place dans plusieurs écoles ; cela engendre une grosse gestion de stock, mais dans l’ensemble, tout le monde est content.
  • devoirs : les parents souhaitent avec un « guide méthodologique » pour les devoirs, afin de ne pas apporter de méthodes allant à l’encontre des méthodes mises en place par les enseignants.
    > les réunions parents-enseignants sont bénéfiques pour discuter de ce point. Cependant, les enseignants préfèrent répondre de manière individualisée aux interrogations des parents, car les conseils sont personnalisés en fonction de l’enfant. Par ailleurs, un enfant n’ayant pas compris une leçon et n’ayant pas réussi à faire son devoir ne doit pas hésiter à le signaler à l’enseignant, et à lui demander à ce que cette leçon lui soit réexpliquée par le biais du cahier de correspondance.
    M. GLEITZ rappelle la nécessité de la modération des devoirs, qui doivent rester congrus. L’enjeu d’un devoir n’étant pas l’apprentissage, puisque ce dernier se fait sur le temps de présence à l’école : le devoir est une opportunité pour un enfant d’être en réussite sur quelque chose qu’il a suffisamment travaillé en classe, et permet un échange entre parents et enfants sur un suivi scolaire (le devoir n’est pas réglementaire, c’est plus une pratique/coutume). Si un enfant n’est pas capable d’expliquer à ses parents le devoir qui lui a été demandé, c’est que ce devoir n’est pas à faire, car la leçon n’a pas été comprise.
    Mme KEISER-WEBER précise qu’il est important de prendre du recul sur ces devoirs, pour que ça n’engendre pas des conflits entre les parents et les enfants, et pour permettre de réduire le temps passé pour les devoirs, et de favoriser les temps de partage.

5. Évaluations mi-CP

En raison de l’absence de Mme DIETRICH, ces évaluations sont différées, jusqu’à son retour (1 à 2 semaines).

M. GLEITZ n’y voit pas d’inconvénient, et revient sur le problème du remplacement des enseignants absents. Il souligne que c’est une année très difficile en la matière : la circonscription compte 300 enseignants. Il y a 20 remplaçants, dont 12 sont affectés sur des remplacements de congés de maternité, 3 eux-mêmes indisponibles, et 3 mobilisés sur des congés de longue maladie.

Il est donc très difficile, voire impossible en cas de nombreuses absences, de pallier aux remplacements des enseignants en congé de maladie ordinaire.
M. GLEITZ annonce un renforcement des effectifs d’enseignants remplaçants sur le plan académique à la rentrée 2016/2017.

6. Travaux

Rénovation de l’école maternelle du centre: les classes de maternelle vont devoir être délocalisées pour l’année scolaire prochaine. Une sollicitation de l’école élémentaire du centre a été faite pour accueillir une classe de grande section – une réflexion est donc en cours pour savoir quelle salle pourrait être mise à disposition pour ces élèves ; cela se fera probablement en salle de sciences (en envisageant une reconsidération des locaux). Il a été question d’accueillir une deuxième classe. Si tel est le cas, il faudrait trouver une autre salle, or l’école n’a plus de salle disponible. Personne ne souhaite le déplacement de la classe Jacoutot, comme cela a pu être évoqué à un moment. M. GLEITZ se montre, dans cette hypothèse, non favorable au déplacement de cette classe.
Mme Steible ayant dû quitter le conseil d’école après les questions des représentants des parents, ce point est renvoyé au prochain conseil d’école.
M. Gleitz propose de son côté de faire une demande officielle à la mairie pour savoir ce qu’il en est.

7.    Équipements informatiques et multimédias de l’école

Point renvoyé au prochain conseil d’école

8.    APASE : actions et projets

Un bilan 2014/2015 et 2015/2016 sera communiqué par Mme FELIX.

Date du prochain conseil d’école : lundi 13 juin, à 19h

Fin de séance : 22h00

La secrétaire de séance : Mme Paris
La directrice de l’école : Mme Rech

Conseil d’école n°2 — 2015-2016